Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Succesrama | May 1, 2017

Scroll to top

Top

41 Comments

5 astuces pour avoir de la répartie avec succès !

5 astuces pour avoir de la répartie avec succès !
Jean-Charles

 

Nous avons tous un jour ou l’autre, été déconcerté par une boutade, une remarque à laquelle, il faut bien se l’avouer, on n’a pas su quoi répliquer sur le moment.

C’est toujours après coup que les idées fusent. On se rejoue la scène en se disant : voici ce que j’aurais pu répondre.

Mais bien sûr, il est trop tard.

A moins d’avoir un « souffleur » dans une petite lucarne, comme au théâtre qui nous chuchote la bonne parade, comment faire pour ne pas être déstabilisé ?

Et bien bonne nouvelle !

Trouver la formule qui fait mouche, répondre à une question avec pertinence ou encore avoir de la répartie au bon moment, cela s’apprend !

 

1 . Sachez improviser en toutes circonstances

 

En réunion, lors d’un entretien d’embauche, lorsqu’une question insidieuse pointe le bout de son nez. On peut se retrouver à court d’arguments ou pire perdre ses moyens.

Certes, on ne passe pas maître dans l’art de l’improvisation et de la rhétorique du jour au lendemain. Même si certain semble bénéficier de prédispositions, chacun peut progresser en exerçant son sens de la répartie.

Comment ?

Entraînez-vous à visualiser des situations où l’on vous teste. Si par exemple vous devez faire un exposé devant un auditoire, anticipez les questions qui pourraient vous gêner.

Soyez aussi convaincu par ce que vous dîtes.

Alors, cela peut paraître bête à dire, mais parfois des personnes s’expriment sans conviction et deviennent très vite soporifiques. Et là, elles peuvent davantage s’exposer à des critiques.

A l’inverse, communiquer avec enthousiasme vous attire la sympathie de vos interlocuteurs et forcément, vous réduisez ainsi le risque d’être déstabilisé par une remarque incongrue.

Autrement-dit, partez avec l’état d’esprit suivant : êtes-vous prêt à trouver des questions  à mes réponses ?

 

2 . Collectionnez les bonnes répliques

 

On a tendance à considérer la répartie comme une arme en cas de joute verbale.

Faire preuve de vivacité d’esprit ne veut pas forcement dire « clouer le bec » de l’autre.

Au contraire, l’objectif est d’instaurer un échange, une complicité, en utilisant par exemple l’humour, peut-être aussi un peu de dérision.

Cela-dit, tout comme l’ironie, à utiliser avec parcimonie, car cela dépend évidemment du contexte dans lequel vous vous trouvez.

Alors, justement comment développer votre à propos ?

Notez les répliques qui vous semblent pertinentes dans un petit carnet ou sur votre ordinateur, peu importe.

Faites-vous une liste, classez vos informations selon les thèmes choisis et relisez-là régulièrement.

Le bénéfice que vous allez en retirer sera de stimuler votre imagination.

Vous serez moins décontenancé et plus inspiré lors d’une mise en situation.

Les livres, les humoristes, les films, les blogs  ;-) , constituent une source d’informations inépuisables.

Il y a aussi des grands classiques comme Pierre Desproges, Jean Yanne, Coluche ou encore Michel Audiard où la verve est tout un art.

Et je vous assure que ça marche.

Par exemple, une amie à la fin d’un entretien d’embauche, a su esquiver avec brio, une tentative de déstabilisation à une question embarrassante :

- Êtes-vous vierge ?

- Non, mon signe astrologique est le sagittaire.

Coup de bol, elle avait lu cette réplique la veille dans une revue.

En fait, ils ont voulu la tester pour voir si elle avait du répondant.

 

3 . Apprivoisez votre peur

 

Malgré une bonne préparation, nous ne sommes jamais à l’abri d’un blanc …

L’important est de rester concentré et de ne pas se laisser submerger par nos émotions.

Car vient ensuite le stress qui bloque toutes nos pensées.

Les idées se brouillent et nous perdons dès lors très vite le contrôle de la situation.

La solution : ayez confiance en vous.

Pour cela, sortez de votre mental qui vous juge constamment.

« Tu aurais dû dire cela. »
« Mais quel nul, pourquoi je ne lui ai pas dit ses quatre vérités, etc. »

Évitez aussi le « négativisme » du style :

« je ne vais pas savoir quoi dire. »
« Je ne suis pas très doué en répartie. »
« Je vais encore paniquer … »

Vous rentrerez dans un cercle vicieux qui va vous inhiber définitivement.

En cas de difficulté :

  • Respirez les pieds bien à plat sur le sol
  • Tenez vous droit
  • Faites face à votre auditoire en gardant toujours le contact visuel avec lui

et dites vous comme l’affirmait si bien Michel Audiard :

« Ne pas reconnaître son propre talent, c’est favoriser la réussite des médiocres ! »

 

4 . Ne vous précipitez pas : gagnez du temps

 

La précipitation est l’ennemi de l’improvisation.

Sachez rebondir au bon moment, mais surtout sans interrompre votre interlocuteur.

Pour éviter les blancs tout en se laissant une petite marge pour réfléchir, il existe plusieurs astuces.

L’une d’elle reste basique mais efficace. Elle consiste à reformuler la remarque de votre interlocuteur.

Cela permet de s’approprier la question et de montrer qu’on l’a bien comprise pour formuler ensuite la réponse adéquate.

On peut dans un autre cas, s’appuyer sur une citation, un proverbe …

Par exemple, imaginons que vous démarchez auprès d’un client qui trouve que le produit que vous lui proposez est trop cher, vous pouvez à ce moment-là lui rétorquer : « Le prix s’oublie, la qualité reste. »

Vous voyez le principe ?

 

5 . Soyez attentif et observez

 

Nous avons vu qu’improviser c’est l’art de rebondir pour se sortir d’une situation embarrassante.

Observez également les personnes qui vous testent sans évidemment les dévisager, mais notez également leurs imperfections comme des tics ou leur tenu vestimentaire.

Un ami, par exemple était passé devant un jury pour un poste de commercial. L’un de ses trois interlocuteurs lui avait fait une remarque désobligeante sur le fait qu’il ne portait pas de cravate.

Or je sais qu’il est toujours tiré à quatre épingles, mais en cultivant toujours un peu une « cool-attitude ».

Cela peut occasionnellement agacer des personnes plus classiques, dirons-nous.

Bref, mon ami ne s’est pas pour autant démonté.
Remarquant que cette même personne portait des chaussettes de sport avec un costume, il lui a gentiment mis le nez sur sa faute de goût.

N’ayez donc pas peur d’affirmer votre personnalité, tout en étant bien sûr, modéré dans vos propos.

 

En conclusion

 

Il ne faut pas hésiter à jongler avec son imaginaire. Entraînez-vous à jouer une scène comme une mise en situation.

Et demandez, pourquoi pas, à votre entourage de participer.

Cela pourrait-être amusant.

L’avantage de procéder de la sorte vous permettra de créer des automatismes et vous apprendrez aussi à lâcher prise.

 

Si toutefois vous désirez approfondir le sujet, je vous recommande deux grands ouvrages :

 

Le premier est le grand classique “Comment se faire des amis” par Carnegie Dale qui dispense d’excellents conseils sur nos relations avec les autres.

Le second est le truculent “Audiard par Audiard” de Michel Audiard qui regroupe une compilation de ses meilleures dialogues.

Pour finir et rien que pour le fun :-) , je vous propose quelques bonnes répliques qui sont devenues depuis de grands classiques :

 

Jean Yanne :

« La connerie, c’est comme le judo, il faut utiliser la force de l’adversaire. »

« Pour moi, la grande question n’a jamais été : Qui suis-je ? Où vais-je ? Comme l’a formulé si adroitement notre ami Pascal, mais plutôt : Comment vais-je m’en tirer ? . »

« Êtes-vous bricoleur ? Oui, il m’arrive de joindre l’outil à l’agréable.»

 

Michel Audiard :

« Un pigeon, c’est plus con qu’un dauphin, d’accord …mais ça vole. »

« Pendant douze ans on a fait chambre commune mais rêves à part. »

« Conduire dans Paris, c’est une question de vocabulaire »

« La démocratie est le pire des régimes, à l’exception de tous les autres »

 

Coluche :

« Certains ont l’air honnête, mais quand ils te serrent la main, tu as intérêt à recompter tes doigts. »

« Faut faire rire toutes les quatre secondes. Si tu laisses passer huit secondes, ça s’appelle un effet. Si tu laisses douze secondes, ça s’appelle un bide. »

« Ça coûte vachement cher les études ! Et pourtant, moi je faisais gaffe. J’étais un de ceux qui étudiait le moins. »

« A la télé ils disent tous les jours : Y’a trois millions de personnes qui veulent du travail. C’est pas vrai : de l’argent leur suffirait. »

 

Pierre Desproges :

« Moi, j’ai pas de cancer, j’en aurai jamais je suis contre. »

« Vous pouvez railler, mais n’oubliez jamais qu’un jour ou l’autre, c’est celui qui raille qui l’a dans le train. »

« Marguerite Duras n’a pas écrit que des conneries, elle en a aussi filmées. »

 

Bon, on pourrait continuer longtemps comme ça …
Moi en tout cas, je ne m’en lasse pas ;-)

 

Si vous avez envie de proposer à votre tour des répliques qui vous font marrer ou qui vous ont permis par exemple, de vous sortir de l’embarras …

Faîtes-vous plaisir, lâcher-vous !



Commentaires

  1. Excellent article !!! Je suis d’accord avec chacun de tes points. Et je me met ton article de côté.

    C’est marrant moi aussi je collectionne les bonnes répliques.

    D’ailleurs un autre conseil serait de tirer les leçons de ses échecs. C’est l’esprit d’escalier : c’est souvent après-coup qu’on arrive à trouver la meilleure réplique.

    • Jean-Charles Dimier

      Merci Argancel,

      Oui, certaines répliques sont des perles qu’il serait dommage d’oublier.
      Donc autant les noter.

      Après, il y a des jours où l’on est plus inspiré que d’autres …

  2. Excellent article!!

    Je te recommande également le livre « savoir répondre du tac au tac!! »

    Ex avec notre ex-président:
    Une personne dans le foule lui lance un « sale con » et Chirac s’est approché de lui en lui serrant la main et lui disant « Enchanté moi c’est Jacques Chirac » :)

    • Jean-Charles Dimier

      Merci Guillaume,

      Ha, ha, oui je me souviens de cette réplique : excellent !

      Alors en beaucoup moins subtil, mais qui fait aussi son petit effet, c’est le gars qui se fait traiter de connard et qui répond en précisant : Monsieur Connard !

      En tout cas le livre dont tu parles m’a l’air très intéressant :-)

  3. lol je ne me rappelais plus de celle-là !

    Merci pour ta suggestion de livre.

  4. Bonjour,
    je me suis bien amusé en lisant ton article. je crois que je vais le garder de côté pour le relire. Audiard,Deproges grands bonhommes et quel régal on s’en lasse pas.Merci

    • Jean-Charles Dimier

      Bonjour Martin,

      Merci pour tes compliments.

      Oui, Audiard, Coluche, Desproges … comme tu dis, de grands bonshommes souvent imités, jamais égalés !

  5. Bonjour,
    Finalement, c’est rassurant de voir qu’on est pas tout seul à se laisser parfois désarçonner.
    Quelle excellente idée cet article. Je pense moi-aussi le relire souvent.

    • Jean-Charles Dimier

      Bonjour Virginie,

      Merci pour ton appréciation.

  6. Merci beaucoup pour cet article, je cherchais d’une part un livre à ce sujet et des ressources pour pouvoir améliorer ma répartie et c’est maintenant chose faite ;) .

    Je vais commencer par le livre « Comment se faire des amis » vu comment tout le monde en parle positivement ;) .

    Bonne continuation.

    • Jean-Charles Dimier

      Bonjour Axel,

      Excellente décision.
      C’est un livre à lire et à relire. Même si le titre et la couverture ne lui rendent pas vraiment justice.

      Mais après tout, seul le contenu compte ;-)

  7. C’est un peu dommage que nos sociétés surévaluent autant le sens de la répartie mais qu’y faire?
    En tout cas bon article, les auteurs que tu conseilles sont des génies. Il m’arrive de sortir inconsciemment à petite dose du Desproges en discussion. Quel dommage que tous ces grands soient partis.

    • Jean-Charles Dimier

      Bonjour Pierre,

      De grands génies, en effet, comme tu dis.
      Je ne sais pas pour toi, mais j’ai du mal à trouver des humoristes ou des auteurs équivalents d’aujourd’hui qui manient les mots avec autant de dextérité.

      Que ce soit dans l’humour, l’humour noir, le cynisme, l’ironie ou encore la dérision …

      Et tant pis si je passe pour un passéiste :-)

  8. Excellent article, merci beaucoup. Il y’a un moment déjà que je collectionne les bonnes répliques et m’étant rendu compte qu’il n’existe aucun recueil de réparties sur le net, j’ai décider de créer un site et les publier :

    http://www.reparties.fr

    Tout le monde peut y participer et proposer une répartie qu’il a trouvé sympa ou bien trouvée. Les gens peuvent également donner une note sur chaque répartie, comme ça il est possible d’avoir une page avec les réparties les plus populaires.

    J’espère que ce site vous sera utile ou du moins vous donnera l’occasion de bien rigoler.

    • Jean-Charles Dimier

      C’est une excellente initiative, Nassim.

      Je suis allé voir et en effet, il y a de nombreuses petites perles.
      Ne dit-on pas d’ailleurs que « la plume est plus forte que l’épée » :)

  9. camilledu 33

    bonjour tout le monde ca va???

    bref passons, je voulaisnjuste vous dire que c’est cool toutes ces repliques mais surtout j’en ai plus d’une dans mon sac vous voulez un exemple admirez et notez moi sur vingt svp merci ::::
    -on ne parle pas avec une brouette on la pousse(ca c’st si on vous cherche des emmerdes,une fois que vouas avez dis ca vous vous barer!!!!)
    -toi,tes comme une valise sans poignee , tu sert a rien haha(petit plus la haha)
    -ou encore:vas is fait ton beau tu savais pas que des comme toi j’en aval trois par heure
    -ou bien:va faire de la muscu parceque mesquine ta l’aire d’une cane a peche
    enfin bref jen ai plein d’autre je nai que des replique je peux vous dire je suis en cinq eme et on ne ma jamais fais ok?????merci de me noter su vingt bye et surtout utiliser mes replique!!!!!!!!!!!!!!

    byebyebyebyebyebye

  10. Salut !
    Excellent article ! :)
    Moi, au collège, je me fais toujours insulter mais par le même garçon… Il est vraiment méchant… D’ailleurs, je ne suis pas la seule qu’il insulte, mais c’est énervant quand même, surtout qu’il peut être sympa quand il veut…
    Bref, cela m’a

  11. Bref, cela m’a aidé de lire cet article, mais où puis-je trouver des répliques toutes prêtes ?
    Merci beaucoup ! :D
    Camille, 13 ans.

  12. (Enfin, quand je parle de répliques, je veux dire de la repartie, un truc qu’on répond après s’être fait insulter.)

    • Jean-Charles Dimier

      Salut Camille,

      Merci pour ton compliment.

      Pour calmer définitivement ce garçon méchant, reste calme face à ses insultes.
      Ne rentre surtout pas dans son jeu.
      La prochaine fois qu’il recommence, affiche un détachement total et tu lui répliques posément : (devant tout le monde, c’est encore mieux)

      « Le train de tes insultes roulent sur les rails de mon indifférence et s’arrête à la gare de mon plus grand mépris ».

      S’il persiste malgré tout dans sa bêtise, parle s’en à tes parents.
      Tu ne peux pas continuer ainsi.

      D’autant qu’en général, ce genre de personne cache souvent un mal-être certain.
      Les insultes sont un moyen de se faire remarquer.

      Quant aux livres sur les répliques, je te recommande d’aller dans une médiathèque et demander conseils aux gérants. Je pense que tu pourras choisir des ouvrages qui correspondront à ton état d’esprit du moment.

      Bon courage à toi :)

  13. Dominique

    Merci Jean-charles, ton article stimule encore plus ma curiosité et mon envie d’améliorer « ma repartie ».
    Merci pour ces conseils, ton article est « save in my directory » :) .
    Have a niceday.

    • Jean-Charles Dimier

      À ton service Dominique ;)
      See you soon.

  14. Yvette

    J’ai du bon a répliquer pour les niaiseries qui me suivent a longueur de journée mais je trouve toujours un prétentieu qui s’acharne sur ma personne. J’ai eu des moments de stresses par moment car je ne savais répondre à ses dires mais maintenant que je viens de lire cet article ça m’ouvre les yeux. Et ca va meme me permette d’en finir une bonne fois pour toute avec ce boulet.

    • Jean-Charles Dimier

      Je suis ravi Yvette que ce modeste article ait pu t’aider en quoi que ce soit :)

  15. Arthur

    Très bon article, mais juste une remarque : la citation « La démocratie est le pire des régimes, à l’exception de tous les autres » n’est pas de Michel Audiard mais de Winston Churchill.

    Bien à vous.

    • Jean-Charles Dimier

      En effet, merci Arthur, désolé pour cette petite erreur.

  16. Charlotte

    salut, j’ai 14 ans et j’ai eu un petit probleme en escalade (j’ai le vertige) et une fille (on ne se supporte pas) ma dit :
    alors Mlle einstein, on a le cerveau tellement lourd qu’on arrive pas a grimpé ?!
    Et je lui est sorti :
    forcément, c’est plus simple de grimper avec un cerveau gonflé a l’éllium, c’est plus léger …
    et pour une fois, c’est elle qui na pas su quoi repondre !! j’était fier de moi !! :)

    • Jean-Charles Dimier

      Bien jouée Charlotte ;)

  17. Theo

    Pas mal l’article.
    Y a aussi ça comme replique bien:
    Une femme dans la foule qui lance à Winston Churchill, « Si j’etais votre femme je mettrais du poison dans votre thé! » Churchill lui repond « Oh madame si vous etiez ma femme je le boirai.. »

    • Jean-Charles Dimier

      Hé oui, Winston Churchill était un as de la répartie bien cinglante. Il a de nombreuses perles à son actif.

  18. Léa

    Ton article me fait bien avancer, n’empêche , au collège,il y a une fille qui fait courir une espèce de rumeur à mon compte, de plus cette fille, c’est notre déléguée , bel exemple ( ironie, ironiiiie ) ! Cette rumeur c’est assez bête et puerile , elle fait croire que je sors avec un gars et n’arrête pas de chantonner une chansonnette qui me fait royalement ch***, pire elle me met la honte devant ses amis, dans les vestiaires, en cours , aussi, à cause de sa chanson débile elle m’avait déconcentrée en acrosoport ce qui m’avais fait tomber…sur le cou, d’un truc qui aurait pu me faire atterrir à l’hôpital, chance j’ai rien eu, elle s’est approchée toute désolée, mais en repartant avec ses amis elle fait « pff la meuf, elle sait même pas tenir couchée « ,c’est aussi limite si elle ne voudrais pas que je la traite comme une princesse…
    J’arrive à me rattraper avec un peu d’humour, mais populaire comme elle est, elle a toujours le dessus, j’ai marre qu’elle m’embête ainsi, comment la remballer assez intelligemment, je ne veux pas blesser pour rien, bien qu’elle mai embêté assez ( je vais essayer de garder ma rancunierie ) ?
    Désolée de ce long pavé mais j’avais besoin de demander conseil :) .

    • Jean-Charles

      Salut Léa,

      Feindre l’indifférence me semble la meilleure solution.
      En général, les personnes qui affichent de la méchanceté exprime souvent un mal-être à coup d’agressivité.
      Jalousie, frustration, etc. sont souvent des travers qui les animent, malgré cette arrogance en surface.

      Et même si elle est populaire comme tu sembles l’affirmer, ne rentre pas dans son jeu. Elle ne demande que ça.

      Au contraire, ne répond pas à ses provocations, ignore-la.
      Elle sera certainement déstabilisée et recommencera peut-être encore une fois à t’embêter. Mais si tu tiens bon, elle se lassera et passera à autre chose.

      Ce n’est pas la solution la plus facile parce qu’elle demande une grande maîtrise de soi, mais elle s’avère toutefois la plus efficace.
      Et si cela te perturbe vraiment, demande conseil aussi à tes ami(e)s, tes parents pour avoir leurs avis.

      Comme dit le proverbe :

      « La bave du crapaud n’atteint pas l’aigle impérial. » ;)

      Enfin, dis-toi bien une chose, d’ici quelque temps t’en rigoleras :)

  19. Bonjour, je tien a dire que l’article était génial, mais malgré sa j’ai du mal a placée ma répartie dans met phrase est ce normal ?
    ludo Articles récents..La voie du TaoMy Profile

    • Jean-Charles

      Merci Ludo,

      Non, pas d’inquiétude.
      Avoir de la répartie demande un peu d’entrainement.
      Il faut juste s’imprégner des bonnes répliques ou autres jeux de mots qui nous plaisent.

      Et pourquoi pas, s’amuser à jouer des scènes seuls ou entre ami(e)s pour se mettre en condition ;)

  20. Bien que l’article soit intéressant, je ne suis pas tout a fait d’accord avec vous… La répartie, tout comme le sarcasme, l’ironie, le cynisme (entre autre) font partie intégrante de la personnalité d’une personne… et cet amas de citation peut certes pouvoir clouer le bec de son interlocuteur (quoique pas nécessairement), mais ça a aussi un côté pédant et surtout « je ne sais plus quoi dire, donc je vais citer une valeur sure ».. A vous lire, j’ai l’impression que pour avoir de la repartie, il faut se taper toutes les citations sur evene… (CA N’ARRIVERA PAS!)
    Bien entendu, cet article peut aider les plus démunis d’entre nous (fort heureusement je n’en fait pas parti), mais à mes yeux ces astuces perdent le côté spontané d’un tel art. J’estime que l’éducation -littérature, film, théâtre- donnent les bases, et la personnalité fait le reste.
    Bien entendu, ce n’est que mon humble avis..
    Sur ce, bonne continuation cher ami !

  21. quentin pillot

    Un conseil, les répliques de la série kaamelott sont très pertinentes. Je m’en sert tous les jours.. ;)

  22. L706

    Un gars de m’a classe m’avait dit: « Dégage ta tête de là, je vois pas le tableau! »
    Et moi j’avais répondu: « Moi, au moins, y’a quelque chose dedans. Toi, non seulement elle est grosse, mais en plus elle est vide. Abruti! »

    Du coup il a marmonné deux trois trucs et il l’a fermé. :)

  23. Oulabbi

    Pendant une soirée, j’avais perdu un pari et j’ai du sortir en boite habiller en Zeus!!
    Une fois à l’intérieur, un mec me prend à parti et me clash sur ma tenue un peu trop originale. Quel plaisir ce fut pour moi de lui répondre: « Mais tu t’es regardé mec?? t’es habillé tout en noir, tu te fonds dans le décor!! »

    Après ça, le mec avait la rage et a pas su quoi répondre et même ses potes l’ont charrié après ça.

  24. NTR777

    « Il existe 2 types de souffrances : celles qui nous rendent plus fort et celles qui sont inutiles. » Frank Underwood .

  25. AUGUST1

    Coluche a dit dans son sketch « la baguarre », en parlant a sa femme: « nan mais toi t’es tellement moche que tu ferais un procès a ta mère tu gagnerais du pognon » XD

  26. Combien de fois, après un entretien ou une réunion, il est arrivé à chacun d’entre nous de se dire, j’aurai dû répondre par telle phrase. L’expression orale n’est effectivement pas un exercice facile et pour s’améliorer, il faut justement s’entraîner. J’ai eu un ancien responsable qui se filmait pendant les réunions pour analyser ses paroles et ses gestes dans l’unique objectif de s’améliorer. En tant cas, je remercie l’auteur de l’article qui a mis en exergue d’excellentes répliques.

Poster un commentaire

CommentLuv badge