Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Succesrama | December 18, 2017

Scroll to top

Top

4 Comments

Connaissez-vous la véritable histoire de Rocky ?

Connaissez-vous la véritable histoire de Rocky ?
Jean-Charles


En 1974, les temps étaient durs pour un acteur de seconde zone, doublé d’un écrivain découragé et sans argent, qui multipliait les emplois précaires à New York.

Le nom de cet homme est pourtant aujourd’hui mondialement connu.

Il s’agit de Sylvester Stallone, devenu depuis une icône du cinéma d’action en incarnant des personnages désormais célèbres tels que John Rambo ou encore Rocky Balboa.

Tout commença un jour où notre protagoniste assista à un match de boxe, où un boxeur inconnu Chuck Wepner, affrontait le grand Mohammed Ali. Contre toute attente, ce boxeur avait envoyé le champion à terre avant de perdre le match.

C’est alors que Stallone fut inspiré. Il imagina dès lors un personnage archétype qui avait beaucoup à voir avec cette expérience.

Un boxeur minable qui voit arriver la chance de sa vie lorsque le champion du monde en titre, lui propose de l’affronter sur le ring.

Une histoire universelle ou un homme se bat seul contre le monde !

Il rentra vite chez lui et dans un élan de créativité, il rédigea trois jours durant l’ébauche du film « Rocky ».

Avec 106 $ en poche, Sylvester soumit son scénario à son impresario. Une offre d’un studio proposa 20 000 $ pour produire le film avec soit Ryan O’Neal ou Burt Reynolds dans le rôle principal.

Stallone, content de l’offre tenait à interpréter lui-même le personnage du boxeur. Étant inconnu, il offrit donc ses services d’acteur gratuitement.

On lui répondit : « ce n’est pas la façon de procéder à Hoolywood » !

Déçut, il rejeta la proposition malgré son besoin désespéré d’argent.

Par la suite, on lui proposa 80 000 $ à condition qu’il renonce au rôle principal, ce qu’il refusa une fois de plus.

On lui apprit que Robert Redford était également intéressé. Dans ce cas, l’offre s’élevait à 200 000 $. Il déclina une fois de plus.

Les enchères pour le scénario grimpèrent jusqu’à 300 000 $.

Stallone refusa encore. Il sentait l’opportunité d’incarner un tel personnage et ne voulait surtout pas passer le reste de sa vie à se demander : « Que serait-il arrivé si … ? »

Après le refus d’une autre proposition de 330 000 $, Stallone déclara qu’il préférait que le film ne soit pas tourné s’il n’obtenait pas le rôle.

Finalement, il obtint ce qu’il voulait.

Il reçut 20 000 $ pour le scénario, plus 340 $ par semaine, le tarif minimal pour un acteur.

En tout, il gagna 23 000 $ pour son travail.

Après déduction des dépenses, des honoraires de son impresario, des impôts, son revenu net fut de 6 000 $ alors qu’il aurait pu atteindre plus de 300 000 $ grâce au seul scénario.

Mauvais calcul selon vous ?

Rendez-vous compte plutôt :

En 1976, Stallone a été nominé pour l’oscar du meilleur acteur. Le film Rocky a remporté trois oscars : meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur montage cinématographique.

Depuis Silvester Stallone a joué dans plus de 31 films qui ont remporté plus de 1.3 milliards de dollars en recettes brutes.

En 1996, il a été payé 20 000 000 $ pour son rôle dans le film « Daylight ».

Âgé de 64 ans, son dernier film en date : « Expendables » sorti le 10 août denier, en tant qu’acteur, scénariste et réalisateur a été un véritable succès au box-office, avec à la clef une recette de plusieurs millions de dollars, rien qu’aux Etats-Unis.

Quelle leçon doit on en tirer ?

Ayez du cran. Croyez en vous. Tenez bon !

 

 

Commentaires

  1. Dorian

    Hello Jean-Charles,

    Tout d’abord je tiens à te féliciter pour ton blog et son contenu de qualité.
    De même, j’ai trouvé cet article (la quasi-majorité des autres aussi, sincèrement) vraiment excellent et encourageant étant donné que je suis déjà un grand passionné de cinéma. Mais je pense qu’on peut extrapoler cette histoire à tous les domaines de la vie, comme d’ailleurs tu le dis dans ton article sur l’histoire de l’homme qui avait confiance en lui (Thomas EDISON).

    Donc tous mes remerciements encore pour cet optimisme et joie de vivre que tu diffuse à travers ton blog, c’est à encourager auprès du plus grand nombre … jusqu’à atteindre un monde d’heureux en paix … mission impossible ? Et pourquoi pas mission possible !! à bon entendeur ^^

    Je te souhaite tout le meilleur pour la suite des évènements et te souhaite une excellente continuation,

    Bien à toi,

    Dorian

    • Jean-Charles Dimier

      Merci beaucoup Dorian pour tes compliments et tes encouragements.

      J’espère maintenir le cap pour mériter de telles louages.
      À très bientôt, en souhaitant te garder comme fidèle lecteur :)

  2. Dorian

    Avec plaisir Jean-Charles, quand c’est bien et que ça mérite d’être dit, je me dis qu’il ne fait pas se gêner … et puis comme tu le dis très bien, on a tous besoin d’encouragements dans la vie ^^

    Je n’ai aucuns doutes que tu vas garder le cap, avec toutes ces choses positives, encourageantes et motivantes que tu diffuses ! Je suis fan ! J’essaierai de revenir régulièrement car il y a aussi d’autres blogs super intéressants et on a vite fait de passer une après-midi entière à surfer de blogs en blogs !! Sans compter les autres que l’on découvre … mais en tout cas le tient mérite que l’aventure continue ^^

    Excellente continuation et à très bientôt,
    Amicalement,
    Dorian

    • Jean-Charles Dimier

      Merci encore pour tes compliments Dorian :)

Poster un commentaire

CommentLuv badge