Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Succesrama | September 20, 2017

Scroll to top

Top

Pas de commentaires

Hiroshi Yamauchi, président gagnant de Nintendo !

Hiroshi Yamauchi

Hiroshi Yamauchi

Donkey Kong, Mario, Zelda et autres Pokémon vous évoquent-il quelque chose ?

Nintendo, le géant du jeu électronique bien sûr !

La célèbre firme a accumulé des succès planétaires avec les quelques titres cités précédemment.

Cette réussite passe avant tout par Hiroshi Yamauchi, qui a propulsé sa compagnie au firmament du jeu vidéo. Il est aussi devenu l’homme le plus riche du Japon en 2008 avec une fortune estimée à 7,8 milliards de dollars.

Pourtant, notre homme était à des années lumières de cette nouvelle technologie lorsqu’il a repris la société sous sa houlette. Mais c’était sans compter sur son flair et son caractère bien trempé qui a fait rentrer Nintendo dans l’histoire du divertissement mondial.

 

Les origines

 

Nous sommes vers la fin du XIX ème siècle en pleine révolution Meïji, c’est-à-dire que le Japon s’ouvre sur le monde et favorise ses échanges commerciaux et culturels avec l’ Occident.

Ce qui aura pour conséquence de bouleverser les mœurs des Japonais qui se passionnent de plus en plus pour diverses formes ludiques.

Un certain Fusajiro Yamauchi (l’ancêtre de Hiroshi Yamauchi) va profiter de cette aubaine pour créer en 1889 des cartes de jeux sous la marque Nintendo qui deviendront très vite populaires.

Le succès sera au rendez-vous et il fera sa fortune.

En 1920, son entreprise deviendra d’ailleurs le premier fabricant de cartes du Japon.

Il confiera ensuite à son employé le plus brillant, la direction de ses affaires avec en guise de dote, la main de sa fille unique. En contre-partie, il demandera à son futur gendre de garder le nom Yamauchi pour perpétuer sa lignée.

La société prospère jusqu’à la mort de son successeur, au lendemain de la seconde guerre mondiale.

Or sans vraiment avoir le choix et à 22 ans seulement, Hiroshi Yamauchi né en 1927, arrière petit fils du fondateur, accepte de reprendre le flambeau sans véritable enthousiasme.

Cependant, c’est avec son sens de l’innovation technologique et commerciale, qu’Hiroshi relève le défi en s’intéressant à de nouveaux marchés qui permettront à Nintendo d’accéder à une réussite internationale.

 

En 1983, la série de jeux "Super Mario" s'écoule à 195 millions d'exemplaires.

En 1983, la série de jeux "Super Mario" s'écoule à 195 millions d'exemplaires.

 

Ses nouvelles stratégies

 

Il se laisse guider par ses intuitions qui s’avèrent être payantes.

La première consiste à remplacer ses cartes à jouer en carton par du plastique. Elles deviennent ainsi beaucoup plus résistantes.

La seconde est d’élargir son marché réservé jusqu’alors au monde des adultes. Pour cela, il réalise un coup de maître en signant avec Disney.

Cela lui permet d’utiliser l’image des personnages de la célèbre firme américaine.

Le succès est fulgurant auprès des enfants à tel point qu’il triple son chiffre d’affaires dans les années 50. Il en résulte aussi une entrée en bourse dès 1962.

Sauf que, Hiroshi Yamauchi va commettre une erreur en voulant se diversifier, partant du principe que l’industrie du divertissement n’est pas, par exemple aussi indispensable que celui de l’alimentation.

Il lance sa firme dans divers autres secteurs comme les autocuiseurs (préparation du riz), une chaine de taxis ou encore un concept de Love-Hotels où des couples peuvent louer des chambres à l’heure …

Les résultats sont plutôt médiocres et se terminent même parfois par de cuisants échecs.

 

Un retour au source

 

Après ces erreurs stratégiques, Hiroshi va devoir son salut à une nouvelle et brillante idée, la voie de l’électronique, associé au savoir-faire ancestral de la firme dans sa conception des jeux.

Avec l’apparition de la première console vidéo, conçut par Atari, en 1977, Yamauchi pressent un potentiel économique énorme. Il lance à son tour sa première console en 1983, la Famicom qui s’écoule à 60 millions d’exemplaires.

La série des « Super Mario » (mascotte à la grosse moustache) sortie la même année s’écoule à 195 millions. Suivit de Zelda en 1986 qui est aussi un énorme succès.

Yamauchi comprend avant tous ses concurrents que la véritable locomotive pour ce nouveau marché des consoles, ce sont avant tout les jeux qui l’alimentent.

C’est avec son ingénieur en chef, Gunpei Yokoi, que  Hiroshi va propulser sa firme à son apogée, durant les années 90.

En effet, ce cadre ingénieux conçoit les fameux Game & Watch pour consoles de poches ainsi que les révolutionnaires GameBoy.

 

Gunpei Yokoi, lance définitivement Nintendo sur orbite avec la création du concept Game & Watch.

Gunpei Yokoi, lance définitivement Nintendo sur orbite avec la création du concept des jeux de poche.

 

Le succès est une fois de plus total.

Donkey Kong, Mario et Zelda qui ont fait un véritable carton, préparent le terrain à une nouvelle galerie de personnages maison en 1996, les extraordinaires Pokémon.

Cette série de 30 jeux vidéos mettent en scène des personnages évolutifs qui s’est vendue à plus de 143 millions d’exemplaires dans le monde entier.

De quoi affirmer le sourire à notre P-DG nippon qui permet à sa firme d’assurer une stabilité en béton par sa réussite planétaire.

 

Une concurrence impitoyable

 

Toutefois, Nintendo doit subir les assauts d’une concurrence qui ne lui laisse aucun répit.

Sega, la Sony Playstation en passant par la Xbox de Microsoft lui mènent la vie dure à la fin des années 90.

Et durant un certain temps, la firme amorce un certain déclin malgré la sortie de nouvelles consoles comme la N64 ou encore la GameCube.

Mais une nouvelle fois, Hiroshi Yamauchi sort un nouvel atout de sa manche et lâche une véritable bombe dans le monde des jeux vidéos :

la Wii !

Le concept est carrément novateur puisqu’il n’y a plus de … manettes.  En fait, des capteurs de mouvements permettent aux joueurs d’effectuer de véritables gestes comme s’ils avaient des raquettes ou des armes pour évoluer dans un univers complètement virtuel.

Il s’en est déjà vendu plus de 60 millions.

Cette nouvelle façon d’aborder le jeu vidéo en mouvement, atténue par la même occasion, de nombreuses polémiques sur l’obésité des jeunes qui rivés à leur console, ne pratiquaient plus aucun sport.

Bref, c’est avec sérénité que Hiroshi Yamauchi passe le flambeau en nommant en 2002 son successeur Satoru Iwata.

Mais il garde cependant un œil alerte sur sa compagnie, créée il y a maintenant 122 ans.

 

La série des "Pokémon" , sortie en 1996 se vend à 143 millions d'exemplaires dans le monde entier.

La série des "Pokémon" , sortie en 1996 se vend à 143 millions d'exemplaires dans le monde entier.

 

Et la relève semble parfaitement assurée puisque la firme vient d’annoncer la sortie de la Nintendo 3DS qui inclut une nouvelle technologie des images en relief.

Des titre comme « Les lapins crétins 3D » ou encore « Super Street Fighter IV 3D Edition » font déjà l’unanimité auprès des spécialistes.

Il ne vous reste plus maintenant, qu’à vous faire votre propre opinion ! :-)

 

Les leçons de son succès :

  • Savoir s’entourer de bons collaborateurs
  • Quitter sa spécialité est très risqué
  • Sacrifier la marge sur le produit et faire le profit sur les recharges

 

Poster un commentaire

CommentLuv badge