Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Succesrama | June 29, 2017

Scroll to top

Top

6 Comments

La valeur de la pensée positive

La valeur de la pensée positive
Jean-Charles

 

Quelle est la véritable valeur de la pensée positive ?

Inestimable !

Parce qu’un esprit positif attire les occasions de succès.

Au contraire d’un esprit négatif qui les éloigne et n’en tire même pas avantage quand elles se présentent.

Parfois la réussite d’une vie ne tient pas à grand-chose, encore faut-il prendre la bonne décision au moment opportun et bien sûr persévérer.

 

Pensez-vous que cela sonne caricatural ?

Alors, attendez de lire l’histoire authentique de Frank.

 

Frank débuta comme commis dans une petite quincaillerie.

Le jeune homme d’origine modeste avait peu d’étude à son actif.

Et ses perspectives d’avenir en tant qu’employé dans cette boutique étaient plutôt limitées.

Mais il avait un bien précieux : son attitude positive.

 

Ce jour-là, après les fêtes de fin d’années, ce fut l’inventaire annuelle.

Le magasin avait stocké des milliers de dollars de marchandises qui n’étaient plus au goût du jour.

Elles devenaient pour ainsi dire subitement superflues.

Devant cet amer constat, le gérant ruminait dans l’arrière boutique.

Il calcula qu’avec tous ces invendus accumulés qui lui restaient sur les bras, il perdait de l’argent.

Frank entra dans la pièce au même moment :

- Laissez-moi organiser les soldes, suggéra-t-il au propriétaire. On pourrait peut-être trouver une solution pour liquider cette vieille marchandise.
Qu’en dites-vous ?

- Oui, oui, on verra ça plus tard, maugréa son patron, visiblement peu emballé par sa proposition et surtout de mauvaise humeur.

Devant ce rejet, le jeune commis ne se découragea pas pour autant et sa persévérance l’emporta sur les différents refus de son employeur.

Le gérant le mit finalement à l’essai avec quelques-uns des plus vieux articles de la boutique.

Frank installa pour l’occasion, une grande table rectangulaire au milieu du magasin où tous les articles qui s’y trouvaient étaient étiquetés à 10 cents.

Tous les objets se vendirent si vite que le jeune homme obtenu la permission d’organiser une deuxième puis une troisième vente.

À chaque fois ce fut une réussite totale.

Le propriétaire reconnut que l’idée de son employé était plutôt efficace.

Frank, encouragé par ces tests plus que concluants, pensa ensuite à une autre idée.

Il profita de cette aubaine et de la bonne disposition de son patron pour lui soumettre une nouvelle initiative.

Il lui proposa de devenir associé dans un magasin conçu spécialement pour vendre des articles de 5 à 10 cents.

Lui s’occuperait de la gestion et le propriétaire du magasin fournirait le capital.

Il était tellement convaincu de la pertinence de son projet qu’il commença à réfléchir sérieusement à ce nouveau concept.

Il reçut cependant un « non » catégorique de la part de son employeur.

« Hors de question » s’écria le propriétaire. « Le projet ne marchera jamais parce qu’on ne peut pas trouver suffisamment d’articles à vendre 5 ou 10 cents.
Et puis ce n’est pas avec ce genre de petites sommes que l’on fera fortune ».

Sa décision fut définitive.

Ne dit-on pourtant pas que les petits cours d’eau font les grandes rivières ?

Toujours est-il que le jeune commis mis en application son plan et accumula une colossale fortune pour donner naissance à une chaine de magasin qui porta son nom : Frank Winfield Woolworth.

Il fut le précurseur au début du XX e siècle, du concept des magasins populaires, principalement ciblés au centre des villes des États-Unis.

Il ouvrit sa première boutique en 1879 à Utica, dans l’état de New-York.

Ses articles à bas-prix et le respect de sa clientèle dont il resta toujours à l’écoute lui permirent de fonder un véritable empire « discount » bien avant l’heure.

En Europe, on retrouve d’autres équivalents comme Monoprix, Prisunic, tous inspirés par ce succès novateur qui utilisent le libre service avec l’affichage de prix fixes.

Aristide Boucicaut, commerçant français fut aussi un précurseur dans ce genre de démarche avec ce même esprit révolutionnaire en créant quant à lui, la grande distribution.

 

Et vous savez le plus drôle ?

 

Quand bien des années plus tard, on interrogea le vieux patron de Frank Winfield Woolworth, il dit tristement en parlant de la fameuse transaction :

« Pour autant que je puisse l’imaginer, chaque mot que j’ai employé pour rejeter l’offre de F.W Woolworth m’a coûté la bagatelle de plus d’un million de dollars. »

 

La peur, l’indécision, le doute, la procrastination, l’irritabilité et la colère caractérisent principalement une attitude négative.

Les dommages collatéraux provoqués sont désastreux dans la mesure où elle repousse les gens et chasse les occasions favorables.

Alors qu’une attitude positive porte en elle la foi, l’enthousiasme, l’initiative personnelle, l’imagination et la précision des objectifs.

Ces qualités attirent les gens qui vibrent de cette même énergie positive et les possibilités avantageuses qui lui sont liées.

 

Et lorsque nous observons les grandes réussites, on s’aperçoit que quel que soit le contexte économique et social d’une époque, un homme devient immanquablement ce à quoi il pense le plus souvent.

 

Commentaires

  1. Très belle histoire, ça donne l’impression que l’enthousiasme que l’on met dans un projet compte autant (sinon plus), que la qualité du projet lui-même.

    • Jean-Charles Dimier

      Merci Vincent,

      Je serais tenté de dire les deux. Je pense que l’un ne va pas s’en l’autre.

  2. J’ai vérifié plusieurs fois dans ma vie l’efficacité de la pensée positive. Et pour les septiques, qu’ils repassent le film de leur vie, et ils trouveront immanquablement une chose qu’ils ont réussi comme par magie parcequ’ils étaient convaincus, et qu’ ils n’ont pas laché leur conviction qui les a amenée tout droit la ou ils voulaient.
    C’est avec le recul que l’on peut apprécié le processus et sa magie.

    • Jean-Charles Dimier

      Bonjour Patricia,

      Tout à fait d’accord.
      C’est la motivation, l’enthousiasme qui nous aident à trouver en nous l’énergie pour atteindre la réussite.
      Ne pas se dire, je serai mieux quand j’aurai ceci ou cela, non. La majorité des gens commette cette erreur.
      (Moi aussi d’ailleurs, il n’y a pas si longtemps encore…)

      Mais l’astuce c’est de se sentir bien ici et maintenant.
      Alors, les choses viendront d’elles-mêmes à nous parce que le positif attire les bonnes opportunités.
      Je reste convaincu que si Frank Winfield Woolworth avait ruminé comme son employeur, jamais il n’aurait obtenu autant de succès dans ses affaires.
      Il ne se serait sans doute même jamais lancé.

  3. Med

    Quand on s’accroche a quelques chose on l’aura inéluctablement, j’ai vérifié cela plusieurs fois dans ma vie et j’en suis convaincu maintenant a 100%,

  4. Merci pour ce partage d’article concernant la valeur de la pensée positive. Sujet intéressant

Poster un commentaire

CommentLuv badge