Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Succesrama | September 20, 2017

Scroll to top

Top

15 Comments

La voie HP (Hewlett-Packard) ou la naissance de la Silicon Valley

La voie HP (Hewlett-Packard) ou la naissance de la Silicon Valley
Jean-Charles

 

Quel est le point commun entre les fondateurs de HP (Bill Hewlett et David Packard), un Steve Job et les créateurs de Google ?
L’aventure de ces pionniers en matière d’innovation technologique ont toutes commencé dans un garage.

Ce lieu propice qui fait souvent office de débarras, serait-il un lieu magique, stimulateur de matière grise ?

Trente ans avant Apple, Hewlett-Packard (HP) est né dans une remise d’une villa californienne.

Et si avec un chiffre d’affaires de plus de 115 milliards de dollars en 2009, ils sont le premier fabricant d’ordinateurs au monde, les deux fondateurs sont à l’origine d’une révolution autre que technique.

Celle d’un nouveau concept de management : « The HP Way » (La voie HP)

Quo… Kasako ?

C’est un nouveau mode de direction basé sur la créativité des salariés en leur accordant une confiance totale.

Une stratégie gagnante qui a inspiré depuis, des milliers de fondateurs de start-up.

Sergey Brin et Larry Page notamment, qui un demi-siècle plus tard, ont créé un insignifiant petit moteur de recherche nommé Google.

Ils ont calqué sur leurs ainés Bill Hewlett et David Packard cet état d’esprit visionnaire avec un sens aiguë de l’organisation.

The HP Way, dites-vous ?

 

Naissance de la Silicon Valley

 

Comme dans toute bonne histoire qui se respecte, c’est avant tout l’amitié complémentaire de deux étudiants en électronique à l’université de Stanford qui constituera le terreau du mythe.

David Packard, le sportif charismatique et audacieux et Bill Hewlett, l’intellectuel dyslexique et inventif.

Passionnés tous les deux par le camping et la pêche, ils décident lors d’une escapade dans le Colorado de faire des affaires ensemble.

L’aventure HP démarrait.

Cinq ans plus tard, ils fabriquent des oscillateurs audio de précision.

Avec 538 dollars en poche et l’aide de leur professeur Frederick Terman, qui s’évertue de rapprocher l’université du monde de l’entreprise, ils s’installent dans le fameux garage (maison de Packard) en 1939.

Un de leur premier et non moins prestigieux client, le géant Disney en commandera huit pour synchroniser les effets sonores du dessin animé « Fantasia ».

La décennie suivante verra une multitude d’inventions électroniques comme des générateurs de signaux pour la marine et des brouilleurs de radars utilisés durant la seconde guerre mondiale.

150 employés composent dès lors la toute jeune entreprise dont la répartition des tâches est parfaite.

L’administrateur Packard travaille de concert avec l’inventeur Hewlett.

Pour choisir le nom de leur société, ils tirent au sort la première lettre qui apparaîtra dans leur patronyme HP.

Ce souci d’équité annonce dors et déjà leur conception nouvelle des relations professionnelles.

À ce moment, ils ne le savaient pas encore, mais les deux amis venaient d’écrire une page d’histoire.

Puisque le garage dans lequel, l’entreprise démarra, fut officiellement déclaré en 1989, lors du cinquantième anniversaire de la firme, « lieu officiel de naissance de la Silicon Valley ».

 

C’est un garage comme celui-ci où l’aventure HP a démarré.

 

 

Un nouveau mode de management

 

À cette époque, les méthodes de direction classique reposent sur une structure hiérarchisée souvent rigide dont l’obéissance silencieuse du personnel est de coutume.

Hewlett et Packard changent les donnes.

Ils font confiances aux gens selon une base de respect mutuelle.

Chacun de leurs employés doit s’amuser et s’épanouir dans son travail.

Les deux hommes résument d’ailleurs leur charte en différents points majeurs :

Premièrement, les meilleurs résultats surviennent lorsque vous recruter les bonnes personnes.

Deuxièmement, vous instaurez un climat de confiance en elles.

Ensuite, vous leur donnez la liberté de trouver les moyens de réaliser leurs objectifs.

Enfin, vous les laissez profiter des compensations qu’ils reçoivent de leur travail.

Cette autonomie accordée au personnel s’accompagnent également de différentes méthodes qui révolutionnent définitivement le management.

Dès 1939, les bureaux sont organisés en « open space ».

Les patrons laissent leur porte ouverte afin d’inciter les salariés à venir les voir.

Des bonus indexés sur les profits sont distribués.

Hewlett et Packard établissent aussi une véritable proximité vis-à-vis du personnel, en visitant chaque mois tous les bureaux et usines de leurs entreprises.

Ils organisent un pique-nique annuel au cours duquel ils servent eux-mêmes les grillades.

En 1957, lorsque la compagnie fit son entrée en bourse, tous les employés se virent accorder des actions.

HP fut aussi l’un des premiers à promouvoir le temps flexible, à proposer des cours du soir et un système d’assurance maladie.

Afin de motiver davantage leur troupe, nos deux fondateurs ont toujours privilégié la promotion interne.

John Young comme Lewis Platt, les deux premiers P-DG qui leur ont succédé, étaient issus des rangs de la firme.

Une méthode effectivement bénéfique pour une réussite exponentielle.

 

David Packard et Bill Hewlett : une complicité jamais démentie.

 

 

Innovations technologiques

 

Les deux entrepreneurs non content de révolutionner le monde du management, innovent également en matière de recherche.

Durant cinquante ans, ils travaillent avec rigueur en testant différents prototypes.

N’hésitant pas à abandonner des projets si les résultats s’avèrent peu concluants, ils se concentrent sur le développement de produits plus prometteurs.

Ainsi dans les années 70, HP invente la calculatrice scientifique de poche avant de se lancer très tôt dans la fabrication de micro-ordinateurs.

En 1984, l’entreprise inaugure à nouveau en créant la première imprimante à jet d’encre.

Ce qui les conduit directement à être le leader de ce produit, même encore aujourd’hui avec 50 % du marché mondial.

Aussi lorsque les deux amis décident de prendre leur retraite en 1978, une ultime reconnaissance les attende au-delà d’une vie professionnelle accomplie.

Hewlett et Packard assistent fascinés – tels des athlètes dans une course de relais qui transmettent
le bâton à leurs coéquipiers pour continuer la compétition – à la reprise de leur culture entrepreneuriale par les nouveaux princes du high-tech.

D’Apple à Yahoo ! en passant par Google, tous s’inspirent du HP Way.

À titre d’anecdote, un jour un gamin de douze ans appelle directement Bill Hewlett pour demander de lui fournir des pièces détachées destinées à un équipement électronique.

Devant l’aplomb du jeune garçon qui n’était rien d’autre que Steve Jobs, l’entrepreneur lui propose du travail pour l’été suivant.

Steve WozniaK, l’autre fondateur d’Apple, travaillera aussi pour HP, avant de rejoindre son acolyte Jobs dans son garage pour lancer un projet devenu depuis mondialement célèbre.

Même après la disparition des pères fondateurs Packard et Hewlett de la voie HP, décédés en 1996 et en 2001 – ils ont consacré 95 % de leur fortune en oeuvre caritatives – l’entreprise prospère jusqu’en 2005.

Toutefois, la crise et quelques erreurs stratégiques n’ont pas épargné HP qui affiche une perte de 12,6 milliards de dollars en 2012, perdant ainsi son rang de numéro un mondial des PC.

Gageons que la firme puisse bientôt se remettre en selle rapidement et s’inspirer plus que jamais de l’esprit d’innovation de leurs fondateurs : David Packard et Bill Hewlett.

 

Les leçons de leur succès :

  • La ressource la plus précieuse de l’entreprise, ce sont ses salariés et non ses produits
  • Une fois l’objectif fixé, il faut laisser les employés choisir le moyen de l’atteindre

 

Commentaires

  1. Bonsoir J.Charles,
    Je crois que certaines entreprises ont compris le message:
    avoir des employés heureux de venir travailler pour faire
    tourner une bonne énergie dans l’entreprise.
    C’est aussi basé sur la loi d’attraction, donne aux autres
    ce que tu aimerais recevoir.
    hannah@technique Tipi Articles récents..Nettoyage énergétique: avez-vous besoin d’un petit ménage de printemps?My Profile

    • Jean-Charles

      Bonsoir Hannah,

      Tu résumes bien la situation.
      Une entreprise prospère avec l’aide de ses employés.

      Le déclin de HP coïncide justement avec une restructuration
      qui s’est effectuée au détriment du personnel.

      Il n’y a pas de hasard.

      • Un des problèmes c’est que les grosses sociétés américaines doivent fournir des résultats financiers toujours meilleurs que le trimestre précédent. Hélas, la pression de Wall Street a un effet néfaste sur le management dont le stress (et non la quiétude) retombe sur tous les employés. Cela est peut-être moins négatif pour des sociétés « uniques » comme Google, mais qui malgré tout sont évaluées par Wall Street par la valeur de leur capitalisation boursière.
        Jean Articles récents..Voir les plateaux repas de ce traiteur à Paris.My Profile

  2. Bonjour Charles
    Malheureusement trop peu d’entreprises notamment en France et notamment publiques ont intégré ces concepts
    J’a moi-même travaillé dans une entreprise publique ou les agents étaient à 99% démotivés , où le sujet principal de conversation était le futur départ à la retraite ; pourquoi ? notament parce qu’ ils n’étaient pas valorisés , parce que leur créativité ne pouvait s’exprimer , parce qu’ils avaient le sentiment de ne pas être reconnus …
    Janine CESAIRE Articles récents..la luxopuncture , une méthode douce au service de votre bien-êtreMy Profile

    • Jean-Charles

      Bonjour Janine,

      Parfois, je me demande si certaine entreprise ne marche pas sur la tête.
      Est-ce vraiment volontaire ou de l’inconscience ?

      Il y aurait certainement matière à un débat intéressant…

      Merci pour ce témoignage éloquent et malheureusement réaliste.

  3. Bonjour Jean-Charles

    Comme je suis contente de retrouver tes biographies et celle-ci devrait être lue et enseignée dans toutes les écoles de commerce ça éviterait bien du stress

    Ces deux-là avaient tout compris car la richesse d’une entreprise, son âme si je puis dire ce sont les employés, leur savoir, leur expérience aujourd’hui pour gagner de l’argent on met à la porte les séniors au lieu de les garder et qu’ils passent le relais aux plus jeunes

    Résultat tout le monde se fiche éperdument de l’avenir de l’entreprise. La confiance est finalement ce qui fait qu’une relation commerciale ou autre peut se développer avec succès. Mais dans une entreprise c’est essentiel et les jobs dans lesquels je me suis vraiment épanouie ont été ceux qui précisément avaient instaurés un climat de confiance générale

    Merci à toi pour nous avoir fait connaître l’histoire de ces 2 entrepreneurs exceptionnels
    sylviane Articles récents..Quelles sont les erreurs que vous faites avec le tarot psychologiqueMy Profile

    • Jean-Charles

      Bonjour Sylviane,

      Et encore, si tu savais ce qui se passe dans les écoles de commerce ou d’ingénieur, nous sommes à des années lumières de « la voie HP ».

      L’expérience acquise des plus anciens est aussi effectivement un véritable gâchis.

      Mais je crois que nous arrivons à la fin d’une période.

      Ne trouvant plus de réponses satisfaisantes dans les institutions, une nouvelle génération d’hommes et de femmes courageux puissent dans leur propre ressource.
      Nombreux sont des autodidactes qui ayant vraiment la niaque suivent leur propre voie.
      Malgré que cela implique aussi de multiples départs à l’étranger…

      Ceci-dit, faire des études est sans doute un atout considérable qu’il ne faut certainement pas négliger.
      Toutefois, quand on voit le comportement de certain dirigeant d’entreprise, elles ne rendent pas forcément plus intelligent.

  4. Jean-Charles tu réveilles avec cet article de vieux souvenirs d’étudiants.
    Car j’avais eu l’immense chance de présenter un projet personnel au Bain trust de HP à son siège en Californie.

    Je confirme l’intérêt sincère de la société pour l’humain car, bien avant les autre, elle était en pointe sur les questions d’ergonomie… thème de mon projet personnel.

    Et HP m’avait fait don de plusieurs ordinateurs révolutionnaires à écran tactile.
    Un grand, très grand souvenir avec HP.
    Merci JC !
    Jean-Luc (de Moralotop) Articles récents..Développer son réseau : 3,2,1 partez !My Profile

    • Jean-Charles

      Excellent J.Luc !

      Pour le coup, elle est amusante cette anecdote.
      Je suis aussi ravi que cela te ravive quelques bons souvenirs :)

  5. Le monde de l’entreprise, celle dans laquelle on se rend chaque matin, je trouve qu’encore trop peu d’entre elles prennent en compte le facteur humain.

    Mais n’y aurait-il pas aussi un problème Français ? Je connais beaucoup d’expatriés, notamment au Quebec qui n’envisageraient jamais de revenir en France car apparement là bas, le monde de l’entreprise est beaucoup plus agréable.
    Sophie@ethno-tendances Articles récents..Economie : A quoi servent les vieux ?My Profile

  6. Je ne connaissais pas du tout cette histoire!
    merci !!
    François Articles récents..Le site web absolutwear.com vous permettra de situer un blouson de moto cross.My Profile

  7. L’histoire est très bien raconté, surtout que je ne l’a connaissais pas!!
    J’apprends toujours de nouvelles histoire très intéressante dans ce blog.
    Merci
    Amandine Articles récents..Cet article vous permet de trouver une maison de retraite médicalisée.My Profile

  8. John Alright

    Excellent article. Il existe une étude menée il y deux ou trois ans par IBM qui montre que la créativité au niveau du management est la solution pour permettre aux entreprises de rester au top. L’idée de Creative Leadership commence à être mieux reconnue surtout au USA.
    John Alright Articles récents..Découvrir des possibilités de logements en Thaïlande sur ce site internet.My Profile

  9. Cet histoire de HP est un model pour tous les entrepreneurs. La créativité est la confiance sont des moteurs très puissant. Quand on regarde l’essor extraordinaire de Google aujourd’hui, on se rend compte qu’ils ont parfaitement intégrer ces préceptes et les appliquent au quotidien.

  10. Cet histoire de HP est un model pour tous les entrepreneurs.

Poster un commentaire

CommentLuv badge