Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Succesrama | October 20, 2014

Scroll to top

Top

5 Comments

L’esprit d’équipe

L’esprit d’équipe
Jean-Charles

 

Nous ne savons pas toujours comment réagir lorsqu’un de nos proches (ami(e)s, parents, enfants …) est confronté à la maladie.

Comment se comporter sans être maladroit, pour lui apporter une aide morale, sans tomber dans un excès d’empathie ?

Pas facile de choisir le bonne attitude, car on ne peut pas savoir à l’avance qu’elle sera aussi notre propre réaction.

Or l’histoire d’Yvan illustre bien ces interrogations.

Elle nous prouve par la même occasion, que souvent des gestes simples, à la portée de tout le monde, valent mille fois plus que de longues palabres d’encouragements ou autres commisérations …

 

Yvan était un jeune garçon plein de vie, à qui tout réussissait.

Ses amis l’appréciaient, les filles l’appréciaient, ses professeurs l’appréciaient. Il était aussi un sportif accompli.

Ce dont il était certainement le plus fier fut surtout, son équipe de basket avec laquelle il remporta de nombreuses victoires inter-scolaire.

Et Yvan, en tant que capitaine de l’équipe, espérait bien l’année suivante la mener au grand championnat des lycées.

L’équipe était très soudée et ils partageaient tous le même rêve : celui de la victoire.

Cependant, Yvan commença à saigner du nez et il fut de plus en plus sujet à des vertiges.

Il consulta le médecin de l’école qui l’envoya finalement chez un spécialiste.

Ce dernier diagnostiqua une tumeur au cerveau.

La nouvelle tomba comme l’effet d’un couperet !

Imaginez un instant ce que pouvait ressentir cet adolescent qui croquait la vie à pleines dents, avec une perspective d’avenir plus que prometteuse.

Personne ne pouvait être préparé à affronter une telle situation, encore moins un garçon de 16 ans.

L’année scolaire pris fin sous ce coup de tonnerre.

Son entourage, sous le choc, semblait encore plus peiné que lui.

Au début, Yvan était en colère. Il ne comprenait pas pourquoi le malheur s’acharnait soudainement contre lui.

Puis la maladie commença sa lente et laborieuse progression. Il était de plus en plus fatigué, lui qui était habituellement si dynamique et plein de vie.

Pourtant, il prit son courage à deux mains et décida de faire face à la tumeur en digne combattant qu’il était.

L’été de ses 16 ans, il les passa en radiothérapie puis ensuite ce fut la chimiothérapie. Les traitements lui firent perdre tous ses cheveux.

Alors, je ne sais pas pour vous, mais j’imagine qu’à sa place, j’aurais certainement été mortifié !

La bonne nouvelle est que les médecins étaient très optimistes quant à une possibilité de rémission, avant tout booster par une volonté inébranlable de guérison de leur jeune patient.

Yvan n’avait qu’une chose en tête, tenir jusqu’à la fin de l’année scolaire suivante pour mener son équipe au championnat et le gagner !

C’était dorénavant son but, son objectif, sa raison de vaincre la maladie.

Cependant, la nouvelle rentrée scolaire arriva et le jeune garçon appréhendait son retour, avec son crane lisse comme une boule de billard.

Lui qui avant, arborait de belles mèches brunes dont il était particulièrement fier.

Il avait peur que sa nouvelle apparence suscite le rejet de ses amis, tel un pestiféré.

Il craignait que les regards des autres reflètent aussi de la pitié.

Aussi, lorsque le bus de l’école passa pour le récupérer, toute son équipe était au complet pour l’accueillir.

A un détail près, tous sans exception étaient chauves.

Tous ses copains de classe avaient décidé de se raser la tête en guise de solidarité, pour soutenir leur ami dans l’épreuve qu’il était en train de traverser.

Ce beau geste de fraternité, valait bien à lui seul, toutes les victoires du monde …

 

Si vous voulez réagir par rapport à cette petite histoire, n’hésitez pas à pianoter sur vos claviers  :-)

Commentaires

  1. Bonjour,
    En ce lundi de Pâques, ce récit ne pouvait pas mieux tomber.Après un W-E en famille et avec toute la joie qui remplissait nos coeurs à mon épouse et moi-même. Nous étions entourés de nos enfants et petits enfants et avec le temps magnifique de ce dimanche et lundi nous sommes rentrés heureux et fiers de notre famille. Alors, ton récit sur l’histoire de ce jeune garçon m’a profondément touché.Vraiment cette belle amitié ma rendu encore plus heureux. Partageons avec ceux que nous aimons nos joies, pleinement et simplement, et fabriquons nous de beaux souvenirs. Merci

    • Jean-Charles Dimier

      Merci Martin,

      Je suis ravi que tu apprécies cette petite histoire positive.
      Elle est d’ailleurs authentique. Je l’avais lue dans la presse locale lors d’un voyage au Canada.
      Elle m’avait aussi profondément touchée.

  2. Très émouvante histoire en effet et bien racontée. Si seulement ces belles preuves d’amour pouvaient être plus courantes dans la réalité. Les réactions ne sont pas toujours aussi franches et courageuses. Les gens ont souvent peur de mal faire, de dire quelque chose qu’il ne faut pas alors pour l’éviter… il ne font rien du tout, et c’est encore pire. N’ayons pas peur de nous tromper avec des proches atteints de cancer, soyons présents plutôt que prudents.
    D’ailleurs, ton histoire s’accommode bien avec mon article de la semaine sur la chimiothérapie ;) C’est bien de pouvoir en parler simplement.

    • Jean-Charles Dimier

      Merci Ludivine,

      En effet, ce genre de situations n’est pas toujours facile à gérer. Mais comme tu dis, soyons tout simplement présent.

      Je vais faire un tour vers ton article ;-)

  3. Fillieux

    Bonjour et merci pour ce positionnement général lié à de belles dynamiques. En règle générale, ce serait super que les sources soient mentionnées à chaque fois que possible pour valoriser définitivement le site. Bonne journée

Poster un commentaire

CommentLuv badge