Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Succesrama | December 18, 2017

Scroll to top

Top

14 Comments

Ressemblez-vous à Delphine ?

Ressemblez-vous à Delphine ?
Jean-Charles

 

Delphine était une jeune femme qu’on aurait pu qualifier au premier abord de quelconque.

Il y a bien des points dans son existence qu’elle aurait voulu changer, si elle avait eu une baguette magique, à commencer par certains aspects de son physique.

Mais les choses étaient ainsi.

Elle travaillait dans une agence de communication qui gérait des budgets importants dans le cadre de campagnes publicitaires.

Elle était à l’accueil avec une autre de ses collègues.

Une grande blonde, aux formes généreuses, qui attirait immédiatement l’attention.

En comparaison, Delphine se sentait si terne.

Sans trop lui en vouloir, car sa collaboratrice, non contente d’être une très belle femme, lui inspirait une réelle empathie.

Pourtant, une fois, elle se surprit à lui répondre sèchement.

Sa frustration était-elle en train de prendre le dessus ?

Elle se l’avoua au plus profond d’elle-même, elle enviait sa grâce.

On ne pouvait pas dire que Delphine se sentait malheureuse, toutefois, elle rêvait plus sa vie qu’elle ne la réalisait.

Elle semblait toujours courir après une image factice qui ne lui correspondait pas, abreuvée par la lecture de diverses magasines féminins comme « Vogue », « Cosmopolitan » ou autre « Grazia »…

Elle s’était même acheté un soutien-gorge d’une certaine marque, réputée pour gonfler la poitrine afin de sculpter davantage sa silhouette.

Obnubilée par son apparence, elle ne se rendait pas compte à quel point, elle passait à côté de sa véritable personnalité.

 

Jusqu’au jour où…

 

Sortant du travail sous une pluie battante, son parapluie se retourna sous la violence d’une bourrasque. Essayant de le retenir pour éviter qu’il ne s’envole, elle trébucha sur une grille d’aération du trottoir, brisant malencontreusement un de ses talons.

Elle s’écrasa la tête la première contre un panneau publicitaire d’un abri de bus, qui vendait les mérites d’une boisson.

Le slogan affichait en grandes lettres majuscules :

 

- Sois toi-même -

 

Légèrement étourdie par le choc, ce message fut comme une révélation.

Dorénavant, elle penserai et agirai différemment, sans se préoccuper de qui que ce soit.

 

Et en effet, en changeant les choses dans sa vie, à commencer par son attitude, des transformations spectaculaires se manifestèrent.

 

Comment procéda-t-elle ?

 

Elle commença par une auto-analyse critique et fréquente de son comportement.

Delphine décida de vivre chaque jour avec entrain et enthousiasme.

Ainsi, son travail devint une partie de plaisir.

Elle s’abstint de parler de ses doutes ou divers autres problèmes, sachant que c’est parler du succès qui attire le succès.

Lorsque ses anciens démons essayaient de reprendre le dessus, subissant une défaite passagère, au lieu de se décourager, elle chercha le germe d’un avantage équivalent pour faire tourner les événements en sa faveur.

Il apparaissait en elle, un petit côté espiègle qui la rendait beaucoup plus attachante et moins effacée.

Authentique dans sa nouvelle façon d’être, Delphine fit des efforts pour offrir des compliments et des éloges sincères, lorsqu’elle estimait qu’ils étaient mérités.

Rien à voir avec de quelconques flatteries pour se « faire mousser ».

On rechercha très vite sa compagnie, tant elle était sérieuse, courtoise et cultivait un sens de l’humour certain.

En définitif, Delphine adopta une attitude mentale positive, convaincue que c’était son bien-être intérieur qui ferait toute la différence.

Elle ne chercha plus à ressembler aux filles des magazines et exposa tout simplement son charme naturel.

Elle s’habilla toujours de façon coquette, élégante, mais selon sa nouvelle et véritable personnalité.

Elle surprit même certains passants se retourner sur son passage… Elle qui se trouvait, il n’y a pas si longtemps encore tellement commun.

Et comble d’ironie, sa plantureuse collègue lui avoua dans un instant de déprime ses complexes à cause de ses rondeurs.

Delphine qui voulait tant lui ressembler physiquement il y a à peine quelques mois, en tomba des nues !

Elle comprit que beaucoup de blocages étaient surtout psychologiques et que notre perception de nous-mêmes n’était pas forcément celle des autres.

D’où l’importance d’être à l’écoute de soi, sans se soucier du regard d’autrui.

Delphine se considéra également toujours en phase d’apprentissage.

Elle lisait énormément et prit des cours de gestion en informatique, de marketing et perfectionna ses notions d’anglais, restées depuis trop longtemps approximatives.

Conscients de son professionnalisme, ses supérieurs et ses subordonnés l’appréciaient parce qu’elle prenait rapidement des décisions et qu’elle en assumait totalement la responsabilité.

On pouvait se fier à sa parole.

Elle quitta finalement son poste à l’accueil pour se charger d’une nouvelle fonction en tant que responsable clientèle où parait-il, elle fit des merveilles.

Il était même question qu’elle supervise un autre département « communication » à New-York.

Elle vit maintenant à Vancouver, au Canada où elle a monté sa propre société de Consulting spécialisée dans le domaine du casting pour la pub et le cinéma.

Quant à sa vie privée, il paraîtrait même que, enfin… je crois que cela… ne nous regarde pas ;)

 

À l’instar de Delphine, pensez et agissez selon des principes qui vous conduiront sur la route du succès, car ils ne tiennent souvent qu’à une seule décision.

 

Une seule !

 

 

*     *

*

 

 

 

 

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs sur le thème suivant : « Pensez et agir, à quel moment devez-vous passer à l’action », organisé pour ce mois de septembre par Mathieu du blog Penser et Agir

 

 

Commentaires

  1. Bonjour Jean-Charles, merci pour cette histoire. J’aime beaucoup ton écriture. Je travaille chaque jour à devenir moi même doucement mais sûrement et c’est un chemin libérateur.
    à bientôt

    zenie

    • Jean-Charles Dimier

      Merci beaucoup pour ton compliment Zenie.

      Tu as raison de travailler au quotidien ton bien-être.
      Je crois qu’il faut garder cela en tête jusqu’à notre dernier souffle :)

      À bientôt,

  2. Bonjour Jean-Charles Shéhérazade,

    Encore une belle histoire et ô combien vraie.

    Quand on est ado on essaie de ressembler à une idole, un acteur, enfin à s’identifier à quelqu’un que nous admirons. C’est un passage obligé de cette période

    Malheureusement beaucoup continuent à se faire mousser, à essayer d’être comme celui-ci ou celle-là parce que pour la plupart d’entre nous, personne ne nous a appris ce qu’était avoir confiance en soi, s’accepter INCONDITIONNELLEMENT etc…

    Alors on se cherche, on ressemble toujours à Pierre ou Paul et certains (beaucoup) se perdent et ne sauront jmais qui ils/elles étaient véritablement.
    sylviane Articles récents..Les dessous d’un drame : la solitude … en coupleMy Profile

    • Jean-Charles Dimier

      Bonjour Sylviane,

      Merci encore d’être au rendez-vous.

      Hé oui, vouloir absolument ressembler à quiconque est la meilleure façon d’entretenir une sacrée désillusion.
      Je pense aux sosies « des stars » en te disant cela. Je ne porte aucun jugement, mais vivre sa vie par procuration doit être quand même assez déroutant.

  3. J’ai beaucoup apprécié cette histoire Jean-Charles.
    J’espère qu’elle aussi, à Vancouver…
    Merci.
    Jean-Luc (de Moralotop) Articles récents..J’ai un problème, j’ai moins de problèmes !My Profile

    • Jean-Charles Dimier

      Merci Jean-Luc,

      Avec la magie d’Internet, espérons ;)

  4. Bonjour Jean-Charles,

    Être soi-même et s’assumer c’est le défi de la majorité d’entre nous.

    Les histoires des autres qui tournent bien sont toujours une bonne source d’inspiration pour tous.

    Se faire aimer et accepter des autres commence d’abord à l’intérieur de soi.

    «S’aimer soi-même»: ça semble cliché. Il faut vraiment s’arrêter et réussir à intégrer cette notion d’amour de soi pour réaliser que c’est vrai. Ce n’est pas juste une phrase qu’on entend tout le temps et qui ne veut rien dire.

    Avoir de la gratitude pour tout ce qu’on a physiquement et dans notre vie en général. Tout un sujet d’article.

    Sco!
    Sco!@couple routine Articles récents..Question de vie de couple : 4 petites questions… délicates?My Profile

    • Jean-Charles

      Bonjour Sco,

      Souvent, nous focalisons davantage sur ce que nous n’avons pas plutôt que d’apprécier ce que nous avons.
      Je me joins effectivement à toi pour éprouver de la gratitude pour tous ces petits plaisirs qui jalonnent nos vies.

  5. Bonjour Jean-Charles,

    Très sympathique cette histoire et combien vraie, je trouve ton idée de blog que je découvre, vraiment intéressante. je pense que tout le monde aime les contes et les fables. Et comme pour celui-ci, il y a toujours une leçon à en tirer.

    Bien amicalement,
    Christine
    Christine Articles récents..Podcast : Tournée « Feeling Good » sur la loi de l’attractionMy Profile

    • Jean-Charles

      Bonjour Christine,

      Bienvenue sur Succesrama et merci pour ton appréciation.
      À très bientôt

  6. Une bonne histoire, j’aime bien l’aeration du texte, même si je trouve la police un peu difficile a lire ( c’est surement du à mon écran qui est trop grand, du coup le texte est très petit ).
    Patricia Articles récents..Visitez le site ballon-plaisir-montgolfiere : afin d’y voir des offres de vols en montgolfiéres au dessus des chateaux de la loire.My Profile

    • Jean-Charles

      Bonjour Patricia,

      C’est bizarre en effet, je vais tâcher de faire des tests de mon côté.

  7. Merci pour cette histoire j’aime les contes et les fables surtout lorsqu’on a une leçon à en tirer

  8. Je vais pas faire dans l’originalité mais j’aime beaucoup également ce texte et je m’y retrouve aussi dans de nombreux points.

Poster un commentaire

CommentLuv badge