Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Succesrama | December 18, 2017

Scroll to top

Top

10 Comments

Si

Si
Jean-Charles

 

Connaissez-vous ce texte de Kipling publié en 1910 ?

 

Je connaissais surtout de Rudyard Kipling,  son fameux « Livre de la jungle » sublimé par l’adaptation de Walt Disney qui en a fait un véritable petit chef-d’œuvre du cinéma d’animation.

 

Je connaissais moins le Kipling poète avec ce fascinant texte sur l’éthique, l’authenticité d’être une personne vraie.

Il porte sur des valeurs humaines essentielles en guise de repère, par rapport à soi-même, par rapport à autrui et nous offre encore et plus que jamais aujourd’hui une résonance intemporelle.

Le voici :

 

 

 

Si

 

 

 

Si tu restes ton maître alors qu’autour de toi

Nul n’est resté le sien, et que chacun t’accuses ;

Si tu peux te fier à toi quand tous en doutent,

En faisant cependant sa part juste à leur doute ;

Si tu sais patienter sans lasser ta patience,

Si, sachant qu’on te ment, tu sais ne pas mentir ;

Ou, sachant qu’on te hait, tu sais ne pas haïr,

Sans avoir l’air trop bon ou paraître trop sage ;

*

Si tu aimes rêver sans t’asservir au rêves ;

Si, aimant la pensée, tu n’en fais pas ton but,

Si tu peux affronter, et triomphe, et désastre,

Et traiter en égaux ces deux traitres égaux ;

Si tu peux endurer de voir la vérité

Que tu as proclamée, masquée et déformée

Par les plus bas valets en pièges pour les sots,

Si voyant s’écrouler l’œuvre qui fut ta vie,

Tu peux la rebâtir de tes outils usés ;

*

Si tu peux rassembler tout ce que tu conquis

Mettre ce tout en jeu sur un seul coup de dés,

Perdre et recommencer du point d’où tu partis

Sans jamais dire un mot de ce qui fut perdu ;

Si tu peux obliger ton cœur, tes nerfs, ta moelle

À te servir encore quand ils ont cessé d’être,

Si tu restes debout quand tout s’écroule en toi

Sauf une volonté qui sait survivre à tout ;

*

Si t’adressant aux foules tu gardes ta vertu ;

Si, fréquentant les Rois, tu sais rester toi-même,

Si ton plus cher ami, si ton pire ennemi

Sont tous deux impuissants à te blesser au cœur,

Si tout homme avec toi compte sans trop compter ;

Si tu sais mettre en la minute inexorable

Exactement pesées les soixante secondes

Alors la tienne est tienne et tout ce qu’elle porte

Et mieux encore tu seras un homme mon fils !

 

Rudyard Kipling

(trad. de Germaine Bernard-Cherchevsky, 1942)

 

 

Voilà, je voulais juste partager ce texte avec vous.

 

Kipling l’avait écrit en référence à un jeune soldat qui prit part à la guerre des Boers, en Afrique du Sud.

L’enthousiasme du célèbre écrivain sera de courte durée, puisqu’avec l’arrivée de la première guerre mondiale peu de temps après, il perdra son fils.

Mais hors contexte, ce poème est surtout un véritable hymne à la vie.

 

Richard Branson conclut d’ailleurs son dernier livre : « Réussir… et après » par :

« Dans les affaires comme dans la vie, tout ce qui compte est ce que vous faites de positif. »

Il cite ensuite pour finir ce message de Kipling.

 

En tout cas, si cela vous inspire quoi que ce soit, n’hésitez pas à pianoter sur vos claviers  ;)

 

Commentaires

  1. Oui, je connaissais déjà ce fabuleux poème, d’une portée bien plus grande, à mes yeux, que le livre de la jungle.
    Quelle intégrité, quelle mesure, quelle abnégation ! Je crains que les humains répondant à tous les critères cités pour avoir droit au titre d’homme ne sont pas légion.
    Merci d’avoir partagé, pour les uns, et rappelé, pour les autres, ce texte qu’on devrait faire lire et étudier dans toutes les écoles… enfin, les écoles humaines. :)

    • Jean-Charles Dimier

      Bonjour Thierry,

      Certain dirigeant de ce monde devrait d’ailleurs le relire ou le découvrir. Cela ne leur ferait, je crois pas de mal ;)

  2. Bonjour Jean Charles,

    Excellente idée que de remettre en vedette ce merveilleux poême qui à fortement contribué à changer ma vie.
    Je m’y réfère souvent par ailleurs, car il me donne une référence des qualités que doit posséder l’homme idéal.
    J’ai une petite préférence pour la traduction française de Paul Eluard, même si l’idéal est de le lire dans la langue de Shakespeare. C’est cette version que Bernard Lavilliers a adapté en chanson.
    Pour en revenir à Disney, attention à ne pas comparer un dessin animé puéril avec un chef d’oeuvre de la littérature internationale qui valu à son auteur le prix nobel.
    merci encore pour ce super texte

    • Jean-Charles Dimier

      Donc Vincent, ton lien avec ce texte est très fort.

      Toutefois, je ne trouve pas la version de Disney si puérile que ça. Édulcorée, certainement, on vise avant tout le jeune publique, mais de façon très intelligente.
      Moi, en tout cas, j’ai découvert justement Kipling plus jeune, grâce au dessin animé tiré du livre.

      Par contre, je ne savais pas que B.Lavilliers l’avait adapté en chanson.
      Je viens de l’écouter et c’est vrai que la version de Paul Eluard est très bien aussi.

      Merci pour l’info :)

  3. J’avais lu ce poème à la fac, un bon souvenir

    • Jean-Charles Dimier

      C’est drôle parce que j’ai redécouvert certain texte alors qu’étudié en classe, il me laissait franchement indifférent.
      Ça devait-être certainement l’âge ingrat ;)

  4. Merci Jean-Charles pour ce poème que je ne connaissais pas et qui est intemporel.

    Etre soi-même quelle gageure et quel défi. Être vrai, parler vrai pas toujours facile mais cela devrait être le but de tout un chacun.

    Ce poème est d’une telle force, les mots sont pourtant simples mais nous atteignent de plein fouet. Vrai hier vrai toujours.

    Merci à toi

  5. Nous commençons bien la rentrée avec ce poème Jean-Charles.

    Merci, même si le contexte dans lequel, il a été écrit n’était pas réjouissant. Les idées restent bonnes.

    Je ne te cache pas que j’ai un petit faible quand même pour Baloo Baloo … dans mon dessin animé préféré.

    Bonne semaine à toi.

    Emmanuelle

    • Jean-Charles Dimier

      Ah Baloo, quel gamin n’a pas rêvé de l’avoir comme compagnon de jeu ?
      Merci pour ta visite madame Quantique ;)

Poster un commentaire

CommentLuv badge